« Parfum »

Continuons la mise en ligne des correspondances mystérieuses avec celle imaginée par Maximilien et Maria.

La carte (Voir illustration à la une)

Iode et laisse de mer. Est-ce que ton nez se souvient de nos entrevues ? Du temps que l’on choisissait, librement, de passer ensemble. J’ai encore ton foulard : note de tête boisée, note de cœur acidulée. J’ai encore ton odeur, tes petits mots, tes pin’s et ta montre cassée. J’ai encore l’espérance, qu’on nourrissait ensemble, et cette promesse  qu’on se plaisait à répéter, « On se verra à Paris dans 20 ans ». C’était il y a 20 ans.

Marc

Lire la réponse Parfum 2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :