Les pierres ont parlé

Bagneux – 28 septembre 2019

A la tombée de la nuit, Eloïse, guide-conférencière, nous emmène pour une balade à la (re-) découverte du vieux Bagneux. Pour nous qui allons imaginer une micro-fiction sur « Les pierres ont la parole », le moment est important : nous scrutons les pierres, les pavés de la Rue de la Mairie (anciennement rue Pavée), les briques de l’actuel Foyer Caurant, la statue de «  Vénus et Cupidon » signée Coysevox dans le parc Richelieu, les chasse-roues de la rue des Fossés et écoutons attentivement leur histoire. Quelques minutes plus tard, surprise ! Sous le kiosque du parc Richelieu, Olivier, comédien de talent, nous lit, à la lumière d’une lampe de poche, des histoires imaginées par les écrivants d’A Mots croisés, à partir de documents d’archives. Sa voix, seul fil conducteur de l’imaginaire, est puissante, l’ambiance grave. L’auditoire passionné est transporté dans le Bagneux du 19e et du 21e siècles, puis dans la vie dramatique d’Edouard Joseph Pluchet. Lire les PDF ci-après.

Plus que quelques pas pour retrouver Valérie Maillet, responsable du Service des Archives et du Patrimoine et que nous remercions ici vivement de son soutien à ce projet, inscrit dans le cadre des Journées du Patrimoine 2019.

Nous sommes une dizaine à oser l’écriture « sous les yeux » de blocs de calcaire et de gypse gracieusement prêtés par les tailleurs de pierre de l’église Saint-Hermeland, l’association des Amis de Bagneux, mais aussi par la Maison de la 4 !

Virginie, l’animatrice d’ A Mots croisés, nous invite à poser des mots sur les pierres, à réfléchir à nos pierres fétiches ou bien encore à inventer une expression avec le mot « pierre ». Tout le monde se prête au jeu, dans la joie et la bonne humeur. Théophile et Agnès créent des mots en langue des oiseaux* : « Pie-air », « Py-hère», etc. Soraya invente un nouveau proverbe « À chaque jour suffit sa pierre » et Maximilien « Tête de ministre, Pierre qui glisse ». Puis, le silence s’installe, les stylos dansent sur les lignes. Chuuut ! Pour l’heure, nous vous donnons rendez-vous ces prochains jours, pour lire les récits imaginés, avec un réel enthousiasme, par nos écrivants !

On peut déjà vous dire : « Les pierres ont parlé ! »

——

La langue des oiseaux consiste à donner un sens autre à des mots ou à une phrase, soit par un jeu de sonorités, soit par des jeux de mots, soit enfin par le recours à la symbolique des lettres. Autrement dit, la langue des oiseaux est une langue tenant de la cryptographie.

____

Micro-fictions 2018

« Trace » de Christine Garnier Archives – Trace

« L’histoire d’Edouard Joseph Pluchet » de Annie Lamiral Archives – Hannetons

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :