« Sylvie »

Le chapitre suivant de « La Veuve Joyeuse » a été imaginé par Kawtar.

Bonne lecture, bon confinement et restez chez-vous !

✍🏻😷✍🏻😷

Sylvie 

 Quel étonnement en franchissant la porte du pavillon de ma belle famille ! Je découvre une table dressée digne des plus grands restaurants gastronomiques, ces lieux que nous avions pour habitude de fréquenter à la belle époque avec Papa et Maman … l’époque de l’opulence et du confort, avant que Papa soit éclaboussé par le scandale et licencié sans ménagement.

 Nous prenons tous place, guidés par un majordome aussi discret que poli. En passant la main sur la nappe, je sens que quelque chose a changé. C’est du coton peigné d’Égypte, comme chez mes parents, relique du temps perdu. C’est distingué et ça vaut un paquet de fric ! La table est superbe et on ne peut pas dire que ce soit commun chez les Bernard. En un léger coup d’œil, je crois distinguer une sélection de vins prestigieux.

 Que se passe t-il ici ? J’ai le sentiment d’être la victime d’une mauvaise caméra cachée, de celles rediffusées sur les chaînes TNT pour combler la grille des programmes. Mon regard parcourt les recoins de la pièce à la recherche d’un indice : toujours rien! Je dévisage chacun des convives pour détecter une connivence ou un clin d’œil complice, rien ! Je ne vois que deux raisons valables à cette mise en scène : un gain au loto ou le dernier repas du condamné. Mireille est mieux fagotée que d’habitude, son teint est pâle mais pas désastreux. Le rouge ne lui va pas et ses boucles d’oreilles lui donnent le panache d’un sapin de Noël, le 20 janvier. Quel mauvais goût ! Elle n’a pas l’air malade pourtant.

Cling ! Cling ! Je suis sortie de mon tourbillon d’interrogation par le tintement de l’argent contre le cristal : c’est Mireille, elle va porter un toast. Voilà, tout s’explique, Papi radin avait ses petits secrets. Je savais qu’il cachait quelque chose, mais je n’imaginais pas une caisse noire bien garnie. Je suis aux premières loges pour observer comment cette famille unie va réagir à cette nouvelle vie. Enfin un peu d’animation ! Je suis curieuse de voir la vulgarité de ces nouveaux riches, suite de luxe au club FRAM, l’hiver à Avoriaz qu’ils appelleront AvoriaZZZ et 4×4 Audi aux jantes chromées…

 Je m’avance peut-être, on ne connaît pas encore le montant du magot de « Papi-j’ai-affamé-ma-famille ». Le suspens est insoutenable ! Cet argent sera une juste récompense pour moi qui ai supporté les ragoûts du dimanche, télé allumée hurlant et enchaînant les artistes dans le fauteuil de Drucker. Moi qui ai subi la mollesse de Marc, son désintérêt total pour les conventions sociales, arborant jogging et basket du lundi au dimanche avec désinvolture.

 Marc, celui qui ne prend jamais position, celui qui n’a d’avis sur rien, celui qui ne dit jamais rien. Pas étonnant que même pour me faire un enfant, il n’ait pas réussi. En parlant d’enfant, je me coltine encore le gosse à côté de moi à table, il n’arrête pas de me parler, de me raconter sa sortie au karting avec son Pa-pa et d’exhiber ses nouvelles baskets Cars. Le comble du chic, ces chaussures qui s’illuminent quand on tape du pied grâce à un système de LED. Quelle famille de beauf ! « Mireille, le vin est délicieux et vous êtes radieuse aujourd’hui.»

 J’attrape ma coupe de champagne et sort fumer une clope, cette attente est insupportable. J’espère que Mireille va m’attendre pour annoncer le montant de la cagnotte. J’entends crier, que se passe t-il ? Je lâche ma cigarette et me précipite à l’intérieur. Je croise le regard de Marc les yeux exorbités, sa peau est rouge comme un tourteau et le sol est jonché de bris de verre. Timothée se bouche les oreilles avec le plat des mains et Chantal suit le ping-pong verbal entre Marc et Mireille en secouant la tête comme un labrador.

Un drame familial est en train de se jouer.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :