« Ecrire & faire écrire »

Pour amorcer la saison d’écriture 2021-2022, c’est avec plaisir que nous partageons aujourd’hui avec vous un court entretien avec Ghislaine Tabareau-Desseux qui va animer nos ateliers.

Nous en profitons pour lui souhaiter la bienvenue parmi nous ! Tous nos écrivants sont impatients de découvrir avec elle de nouveaux chemins d’écriture !

Pouvez-vous nous raconter quel chemin vous a menée à l’animation d’ateliers d’écriture ?

Motivée par le goût des histoires, ma vie professionnelle a longtemps été tournée vers la fabrication, la commercialisation de livres et la critique de films. Par ailleurs, j’ai toujours écrit, aimé lire et voir des films. Et puis un jour, ces deux chemins parallèles se sont réunis. Il y a eu un événement déclencheur.

C’était à l’étranger, on m’a demandé d’animer une séance d’atelier d’écriture pour des jeunes. Je ne savais pas comment faire, alors j’ai observé puis accepté d’accompagner une jeune fille qui avait un projet d’écriture. À partir de ce moment, je me suis interrogée, formée et j’ai ensuite pratiqué le plus possible. Aujourd’hui, écrire et faire écrire avancent ensemble. J’accompagne des groupes en écriture.

Qu’est-ce qu’un atelier d’écriture réussi selon vous ?

C’est un temps d’alchimie pendant lequel chaque participant pose ses propres mots et les assemble à sa manière, un temps où chacun parvient à partager et à écouter. 

C’est aussi une série de temps pendant lesquels, on voit un groupe évoluer, se lier, et l’écriture de chacun s’affiner.

Et vous, écrivez-vous ? Quels sont vos mots préférés ? Ceux qui résonnent plus particulièrement en vous ?

J’écris depuis toujours. Comme les émotions sont fluctuantes, les mots qui résonnent en moi dépendent de l’instant et d’une multitude de facteurs. Ce qui me semble important est de trouver le mot précis pour exprimer ce que je souhaite et bien l’accorder avec les autres mots. Le mot du jour serait « horizon ».

Pouvez-vous nous en dire plus sur vos projets d’écriture ?

J’ai plusieurs nouvelles inachevées qui se reposent dans mes tiroirs, des histoires en tête pas encore écrites et un roman en cours. Le processus d’écriture d’un roman est long, il demande beaucoup de temps. J’en manque. Je préfère rester discrète sur le sujet, mais je peux dire que cela se passe loin de chez moi et qu’il s’agit d’histoires de vies qui se croisent. La vie, les gens, c’est ce qui m’intéresse.

✍🏻✍🏻✍🏻

Ghislaine Tabareau-Desseux est co-fondatrice de l’association Carnets du passage

https://carnetsdupassage.wixsite.com/carnetsdupassage

Et sur Facebook : http://www.facebook.com/Carnetsdupassage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :