Instantanés de vie

Couvre-feu oblige, c’est en virtuel que notre atelier d’écriture s’est tenu mi-octobre. Virginie propose de choisir une photo imaginaire ou réelle et de la décrire de sorte à permettre au lecteur de visualiser la photo et de comprendre l’attachement de l’auteur à ce cliché.

Pendant une dizaine de minutes, chacun fait un petit retour dans le passé, s’attache à décrire « sa » photo, le lieu, les personnages, les ressentis imaginaires ou non – comme l’a fait Georges Pérec, écrivain et figure majeure du mouvement Oulipo, dans son récit autobiographique « W ou le Souvenir d’enfance ».

Après lecture des différents récits autobiographiques, rédigés à partir de photos de famille, photos de classe, etc., Virginie invite les écrivants à un exercice plus long, à réaliser après l’atelier virtuel. Pour ce défi d’écriture inspiré des « 30 autoportraits sur mon lit de mort » d’Éric Chevillard, Virginie demande à chacun de choisir une dizaine de clichés, réels ou imaginaires, tout à fait indépendants les uns des autres. Il s’agit de les décrire un à un en cinq à dix lignes, de retracer des moments de vie qui les ont construits. C’est le lecteur qui tissera le fil conducteur entre les images.

Nous vous laissons tout au plaisir de lire ces « instantanés de vie » en feuilletant ces albums de photos imaginaires ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :