« Sous la tente »

« Un été pas comme les autres » – 24 juillet 2020, Parc du Puits Saint-Etienne, Bagneux

« Sous la tente rouge, on peut jouer avec les mots. C’est un rendez-vous convivial, amical, une escale idéale pour un Été pas comme les autres… », improvise Monsieur Papillon, chanteur-guitariste, chargé de l’animation musicale d’« Un été pas comme les autres », initié par la Ville de Bagneux.

Comme lui, enfants et adultes jouent  avec les mots, dans les différents ateliers, proposés par À Mots croisés. Au fil de l’après-midi, petits et grands viennent à l’espace Cocon, pour se rapprocher de l’écriture … tout en douceur, pour se concentrer sur des univers sensoriels ou émotionnels, pour s’évader, partir pour des voyages imaginaires ou faire un petit retour dans le passé. 

Chaïma, 12 ans, se souvient du jour où elle s’est cassée le bras dans une compétition de gymnastique. Fatima,11 ans, veut témoigner de son bonheur à six ans d’avoir appris le français ! Les jumelles, April et Victoire, racontent leurs parties de jeux de société ainsi que leurs vacances en Bretagne. Manasee et Marielle s’attardent pour décrire leurs fleurs préférées, leurs parfums, leurs couleurs…  Quant à Youssef, même s’il est trop jeune pour savoir écrire, il n’a aucune peur de la page blanche et tient à figer quelques mots sur le papier : « Chuckonta de aléanvakanse paske iamcuzun* ». Qui sait si cette phrase n’est pas celle d’un futur écrivain ?

En fin de journée, atelier Adultes. 

A la fois, impatientes et curieuses, Lysiane et Sophie se lancent, pour la première fois, dans l’écriture ! Stimulées par un petit jeu d’évasion autour d’« Une parenthèse imaginaire », elles trouvent vite les mots, dans l’exercice suivant, pour décrire leurs émotions. Lysiane décrit une conversation téléphonique pour le moins surprenante dont nous vous livrons ici un court extrait : « Ce matin, j’ai décidé de traîner au lit… le téléphone en a décidé autrement. C’est Sylvie, une voisine avec qui je jouais petite. Quarante ans que je ne l’ai pas revue !  Sans me demander si elle me dérange, elle embraye : Tu te souviens de Madame H. au 6e ?…  » Sophie, quant à elle, raconte comment écouter de la musique à la maison la transporte à chaque fois en Inde : « Je ferme les yeux et me laisse emporter par ces souvenirs heureux. Les odeurs qui se mélangeaient aux sons des tablas indiens. Je revois tous ces visages, ces amis dont je n’ai plus de nouvelles… ». C’est avec un vif enthousiasme que toutes les deux se lancent ensuite dans l’écriture d’une micro-fiction. De bien belles surprises que nous mettrons en ligne, ces prochains jours ! Pourquoi ? Parce que vous avez sûrement envie maintenant de nous rejoindre, vendredi prochain, au Parc du Puits Saint-Etienne ! On vous y attend pour de nouvelles aventures d’écriture !

=====

*Je suis content d’aller en vacances parce que j’aime mon cousin.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :