« Cracraquoi ? »

Dernier récit – fort en tensions et émotions – rédigé par Sylvie, lors de l’animation à la Médiathèque Louis-Aragon, « La science des émotions ». Bonne lecture !

« Cracraquoi ? »

Comme tous les samedi après-midi, elle se rend à la bibliothèque. Depuis quarante ans qu’elle habite cette ville, elle en a progressivement fait un rituel, d’abord seule, ensuite avec ses enfants, puis ceux-ci prenant leur indépendance et ayant quitté le nid, de nouveau seule. A chaque fois, elle prend le temps d’échanger avec les personnes à l’accueil, que ce soient les lecteurs comme elle, où les personnes qui y travaillent. Elle aime cet endroit où elle trouve toujours de quoi contenter ses soirées. Elle aime aller droit au but, quand elle connaît les références de l ’ouvrage qu’elle désire emprunter, ou errer  entre les rayons et laisser le hasard guider ses yeux et ses mains vers le roman inattendu.

Elle arrive aujourd’hui avec son sac brodé contenant les livres à rendre : un roman policier, un magazine et deux bandes dessinées. Comme d’habitude, elle plaisante en attendant son tour avec la femme qui la suit. Elle dépose ses livres sur le comptoir et présente sa carte lorsqu’on lui demande son passcracra. 

D’abord, elle ne comprend pas:

– Pardon, mon passcracra?

– Oui, Madame Simon, votre passcracra avec le cracracode.

– Le cracraquoi? qu’est ce que c’est ?”

Madame Simon est perplexe. Serait-ce une nouvelle carte? On ne l’aurait pas prévenue? Patiemment, Pierre à l ’accueil lui explique qu’un cracracode personnel lui est attribué lorsqu’elle a reçu l’injection de cracra qui certifie de sa bonne santé. Le passcracra avec le cracracode est désormais nécessaire pour pénétrer dans la bibliothèque. D’abord sidérée, Madame Simon s’agite. Elle parle fort, prenant à témoin les personnes présentes. Qu’est-ce que sa santé a à voir avec la médiathèque et les livres qu’elle emprunte? Et d’abord, elle n’est jamais malade, et n’a pas besoin d’injection machin-truc pour être en bonne santé!

Elle, d’ordinaire si calme et joviale, se met à gesticuler, à bafouiller. Elle rougit, ne trouve plus ses mots, s’étouffe… Prenant une ample inspiration, elle se réveille, tremblotante, le cœur affolé. Elle reprend son souffle en réalisant qu’elle est chez elle. C’est l’après-midi. Elle se réveille de sa sieste.

Elle se précipite dans la salle de bain pour se rafraîchir. On est mercredi. Elle range les livres dans son joli sac brodé et se rend à la médiathèque, fébrile. Au comptoir, c’est Gilles qui l’accueille avec son sourire coutumier. Mme Simon a les mains moites, son cœur bat la chamade. Elle tend sa carte d’abonnée d’une main tremblante. Gilles se saisit de celle-ci, la passe sur le scanner avec les documents rendus et la lui rend lui souhaitant une belle après-midi. Mme Simon pénètre dans la salle, légèrement indécise. Elle s’assoit sur le premier fauteuil qu’elle trouve et observe attentivement les usagers qui se présentent à l’accueil. Tout semble normal. Poussant un grand soupir, elle s’apaise. Ne serait-ce qu’un mauvais rêve?

===

Notre prochain rendez-vous, gratuit et tous publics adultes, est programmé mercredi 3 novembre 2021 de 18 h à 19.30 h en visio. Inscrivez-vous vite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :