En visite chez Boris Vian

Pour la première fois depuis sa création, A Mots croisés va, pour la saison 2021-2022, alterner les ateliers d’écriture avec des animations, visites, balades littéraires, échanges, partages, etc. En octobre, nous sommes ainsi allés visiter l’appartement de Boris Vian, une vraie pépite perchée sur les toits du Moulin Rouge ! 

C’est Nicole Bertolt, directrice du patrimoine et mandataire de l’œuvre de l’illustre écrivain, qui nous a chaleureusement accueilli dans ce lieu, resté intact 60 ans après la disparition de l’artiste-ingénieur. L’appartement est à l’image de la vie de cet homme, un véritable touche-à tout génial et inquiet, impatient et révolté, excentrique et marginal, bourré de talents, trop peu reconnu de son vivant… Les étagères débordent de livres et de vinyls. Des affiches, des photos, des babioles sont accumulées par-ci, par-là. Une pièce est remplie jusqu’au plafond d’outils, de vis, de clous, de rondelles en caoutchouc ou bien encore de jeux de clés. Nicole Bertolt est intarissable ! Elle nous a raconté mille et une anecdotes pour nous plonger dans l’univers de Boris Vian. Fascinant. Elle nous a fait croiser ses ami.e.s … Prévert, Sagan, Signoret, Arletty, Gréco et tant d’autres encore ! Enfin, Nicole nous a accordé ce petit entretien que nous avons le plaisir de partager avec vous.

Cela fait plus de quarante ans que vous vivez, Cité Véron, dans l’appartement de Boris Vian et de sa femme, Ursula. Comment êtes-vous arrivée ici ?

J’ai rencontré Ursula Vian Kübler en 1976 dans les Pyrénées orientales lors de vacances et une sorte d’amitié s’est liée ; nous l’avons poursuivie à Paris et à partir de 1980, j’ai habité avec elle la cité Véron pendant 8 années. Puis, j’y suis revenue habiter, il y a une quinzaine d’années.

Vous consacrez votre vie à Boris Vian. Vous habitez chez lui. Son univers est le vôtre. Et, ses mots, sont-ils aussi les vôtres ? Y a-t-il une phrase qui vous habite tout particulièrement ?

Oui : « Je n’ai pas besoin de gagner ma vie, je l’ai. » Ou encore : « Un jour, il y aura un autre jour… »

En quoi consiste votre travail ? Quels sont vos projets, vos rêves, vos espoirs pour faire vivre l’œuvre de Boris Vian ?

Tout ce qui touche à Boris Vian dans le monde arrive sur mon bureau, donc un travail très varié traversé constamment pour l’œuvre et l’esprit de Boris Vian. Ma volonté est que cette œuvre soit diffusée tout simplement le plus largement et connue et reconnue toujours et encore.

Ajoutons que Nicole Bertolt veille sur l’œuvre de Boris Vian. Elle participe à nombre d’ouvrages, expositions, adaptations, films et travaux divers sur Vian et son œuvre. Elle a notamment établi, présenté et annoté l’édition des « Correspondances 1932-1959 de Boris Vian », ouvrage publié en août 2020 chez Fayard. Nous tenons ici à la remercier encore très vivement pour cette visite inoubliable !

Dans les jours qui viennent, nous partagerons les récits de nos écrivants inspirés par cette rencontre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :