« Chemins de traverse »

Aujourd’hui, c’est Sylvie qui vous invite à une balade automnale. Bonne lecture !

« Chemins de traverse »

C’est la fin de l’automne, le soleil indique 13 heures en heure d’hiver.

Elle foule les chemins épais d’une forêt de caduques. Avec ses grands pieds, elle aplatit largement les feuilles et crée dans son sillage un chemin de traverse au milieu des châtaigniers. Elle porte des godasses comme on n’en fait plus. Leurs couleurs sont indéfinissables parce qu’elle ne les a jamais vraiment bien nettoyées, peut-être une ou deux fois avec une vieille serpillière usée pour les alléger de la boue qui les aurait sinon rendues inutilisables. Son bonnet tricoté de montagnarde et ses solides crampons la rehaussent de quelques centimètres vers les cimes. Son écharpe enroulée soigneusement par-dessus, emmitoufle son col quasiment jusqu’au nez. 

Elle est dans la force de l’âge, mais on ne distingue que ses yeux ronds écarquillés radiographiant tout ce qui l’entoure comme dans le hublot d’un scaphandrier. Son pas décidé et de vainqueur bien ancré la dirige vers la zone des rochers. On y domine toute la vallée jusqu’au cirque du Canigou. Elle sort de son sac des tranches aveyronnaises, une spécialité du fournil au goût de seigle et de levain fermenté. 

Ce soir, elle contemple les variations forestières et s’émerveille devant ce spectacle naturel qui magnifie ses teintes dorées ou empourprées ou orangées. Elle ne rentre pas cette nuit, c’est décidé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :