« Quand un dentiste en prend plein les dents… »

Et… Si le deuxième mensonge que vous propose Laurent aujourd’hui vous rappelait des souvenirs… ?! Bonne lecture !

Quand un dentiste en prend plein les dents…

Le dentiste commençait à s’énerver. Il était 19 h. Et son patient de 18 h n’était toujours pas là… Celui-ci lui avait téléphoné en début d’après-midi pour prendre rendez-vous en urgence : il lui avait raconté qu’il souffrait le martyr à cause d’une rage de dents, au point qu’il craignait une septicémie…. Rien de moins. Fidèle à sa conscience et à ses convictions profondes, le praticien estimait qu’il se devait d’honorer ce rendez-vous pour soulager les souffrances de ce patient. Comme il l’aurait fait pour tous les autres. Mais à cet instant, le respect de sa conscience et de ses convictions profondes lui coûtaient particulièrement. Car ce soir-là, juste ce soir-là, il devait dîner en amoureux avec sa compagne. Pour fêter le premier anniversaire de leur rencontre et, surtout, la demander en mariage. Il avait donc réservé une table au plus cher et plus réputé restaurant de la ville. L’impatience de retrouver sa bien-aimé grandissait de minute en minute… Et ce patient qui n’arrivait pas !

Soudain, coup de sonnette. Le dentiste se précipita : il vit arriver un homme, les traits tirés, dégoulinant de pluie et tenant la main sur sa bouche. « Je vous en prie, asseyez-vous », lui dit le praticien. « Ah, merci, docteur, de me recevoir si tard », répondit le patient. « Veuillez m’excuser pour mon impardonnable retard. Mais je dois vous préciser que je viens d’enterrer ma très chère grand-mère. Je n’arrive pas à m’en remettre… Je sors de la cérémonie et pour venir ici, il y avait des encombrements monstrueux », ajouta-t-il d’une voix sépulcrale et l’air souffreteux.

Il ouvrit la bouche. Effectivement, sa gencive du bas était rouge écarlate. Etonné, le dentiste lui demanda : « Curieux phénomène ! Je ne comprends pas ce qui se passe. Je dois vous mettre sous observation. Comme c’est peut-être embêtant, j’aimerais que vous reveniez demain pour que je puisse voir l’évolution. Je vous prendrai à n’importe quelle heure, entre deux rendez-vous. En attendant, je vais vous faire une piqûre pour vous soulager ».

Ainsi fut fait. Quand l’homme eut payé sa consultation, le dentiste se précipita vers le restaurant. « Ah, Monsieur », lui dit à l’entrée un serveur, tout de blanc vêtu, qu’il connaissait bien. « Vous arrivez beaucoup trop tard ! Nous avons été obligés d’annuler la réservation. Une dame a demandé après vous. Elle vous a attendu. Elle vient de partir. Elle avait l’air très en colère… ».

A ce moment-là, il vit passer devant lui le patient de tout à l’heure, téléphone portable à l’oreille, en train d’expliquer : « Ne t’inquiète pas, ma chérie ! Je connais le patron du restaurant. Il a annulé une réservation et nous l’a donnée. Mes dents ? Oui, ça va beaucoup mieux, merci, ma chérie. J’ai pu passer chez le dentiste. Je suis arrivé chez lui très tard, tu sais très bien pourquoi… Alors, j’ai justifié mon retard en lui disant que j’avais enterré ma grand-mère. Ma pauvre grand-mère, je ne sais plus combien de fois je l’ai enterrée ! La pauvre, si elle savait… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :