« Vendredi 13 »

Aujourd’hui, on a deux mots à vous dire : le récit d’Annie est émaillé de mille chiffres (ou presque) ! C’est clair comme deux et deux font quatre !

Vous pouvez maintenant freiner des quatre fers et ne pas lire son histoire (une de perdue, dix de retrouvée ! ) OU vous lisez son récit, style mouton à cinq pattes !

✍🏻✍🏻✍🏻✍🏻✍🏻


Vendredi 13   

 16 heures : je quitte mon bureau du 6ème étage, sans ascenseur, 52 avenue George V.

6 minutes de marche à pied jusqu’à l’arrêt Pierre Charron-François 1er.

Bus 32 vers Gare de l’Est, 10 arrêts. Je descends à 4 septembre et remonte à pied la rue du même nom. 

J’habite l’immeuble à côté du 118 218. Vous savez l’entreprise qui vous recherche un numéro de téléphone à prix d’or : 2 minutes pour une dizaine d’euros !

#2748 : je tape le code pour rentrer chez moi. Zut, la porte reste fermée. Je réessaie. L’écran s’éteint, puis affiche 0000. « Mince, alors ! »

Ni une, ni deux, je fais demi-tour et je vais au bar « Un air de 68 » pour appeler ma femme. Au comptoir, un gars sirote un Pastis 51. Un autre, roux comme un Irlandais, boit un demi, une 33 Export. Et puis, il y a un type habillé sur son 31, sûrement prêt pour un 5 à 7 avec une fille tirée à quatre épingles.Et la télé qui braille… Une pub pour Chanel no. 5 suivie du tirage du Loto : 52, 14, 7, 31, 2. Numéro complémentaire : 24. Longtemps que je n’ai pas joué ! Quitte à être là, j’achète 5 billets à gratter et m’installe à une table. « Un double expresso, svp ».

J’appelle ma femme. « Tu m’entends ? » me dit-elle. « Oui, je te reçois 5 sur 5. J’ai pas pu rentrer à la maison. Le code ne marche plus ! Il fallait que ça arrive un jour où je dois prendre l’avion ! ». « Tu as oublié qu’aujourd’hui, on en changeait. C’est #5841 ». « Zut, alors ! Dépêche-toi, s’il-te-plaît, je suis à la bourre ! ».

Vingt minutes plus tard, elle arrive dans son 4 x 4. Je vais payer au comptoir.« C’est bien 1,80 € ? ». « Oui ». J’arrondis et laisse une pièce de 2 euros.

« Chérie, je suis tellement en retard ! Tant pis, je pars à Sète sans ma valise, plus le temps de repasser à l’appartement ! Après tout, je n’y serai que 24 heures ! Cette réunion est hyper importante pour clore la phase 3 de l’appel d’offres. Allez, on file à Orly 2 ! »

Sissi roule à 80 kilomètres/heure au lieu des 60 ou 50 autorisés. Enfin, nous y voilà : hall 2, porte 24. « Merci, ma chérie ! Prends soin de vous deux… Au revoir ! ». Je cours. 

J’y suis. Siège 14 B. Vol calme dans un Airbus A320. Je déstresse. 

Lire la suite Vendredi_13 3

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :