« Sept »

Poursuivons nos récits « Des chiffres et des lettres » avec celui de Anne ! Bonne lecture !

✍🏻✍🏻✍🏻✍🏻✍🏻
Sept

 Assise dans cette salle d’attente jaunissante, elle observait tantôt les autres personnes sur leur smartphone, tantôt cette horloge en plastique écaillée. Le sien était déchargé, son smartphone bien sûr. Dans combien de temps, ce serait son tour ?

Elle n’avait pas prévu que ça soit aussi long. Et pourtant, cela faisait à peine 5 minutes qu’elle était là. Elle ne croisait aucun regard . En face, chacun, chacune affairé par son objet de vie connecté. Jeux, news, mails du boulot, mails perso, chacun, chacune gravitait dans son monde solo. Un yéti serait rentré, personne ne l’aurait remarqué ! Personne avec qui échanger, un regard, un sourire. Histoire d’oublier cette angoisse qui commençait à la cisailler.

Qu’allaient-ils lui trouver, dans son ciboulot, dans son cerveau ? Elle avait emmené ses précédents scanners, clichés photos souvenirs dont on se passerait bien. Elle voulut les poser sur cette table en verre à l’allure seventies, recouverte de magazines périmés et de moins en moins utilisés. Elle aperçut du coin de l’œil un dessin de chat avec en gros marqué :

LES 7 VIES DU CHAT

A défaut de dialoguer ou de s’angoisser, elle prit le magazine qu’elle pensait mystique ou ésotérique (ce n’était pas le cas), pourtant ça parlait de choses pas catholiques.

7, chiffre sacré

7 vies pour se réinventer

pas 7 jours

ni 7 semaines

7 vies pour à chaque fois recommencer

pour se parfaire et l’échec éviter.

7 vies où la maladie n’a pas prise.

Si c’est la mort programmée,

on a le droit de rejouer.

7 vies pour s’améliorer

et tendre vers la sagesse

apprendre à affronter

tout en ayant une immunité

certes temporaire

mais qui laisse le temps de s’y faire

au décompte final.

La porte s’ouvrit : « Melle Rozes, c’est à vous. » Elle ramassa tous ses clichés, dit de l’œil au revoir au chat. Quand au moment de suivre la blouse blanche, un jeune homme surgit de derrière, lui mit dans la main un papier griffonné, c’était son 07.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :