« Nous marchions, elle parlait, parlait »

Reprenons la mise en ligne des  »Monologues »  imaginés par nos écrivants avec celui de Michel ! Bonne lecture !

✍🏻✍🏻✍🏻

Nous marchions, elle parlait, parlait.

J’écoutais, j’écoutais. 

Je savais qu’elle parlait de son frère, de ce qu’il avait fait à son travail, s’il n’avait pas oublié d’acheter le pain.  Mais plus je l’écoutais, moins je l’entendais, moins je comprenais ce qu’elle disait. Ah, si, elle a parlé du temps. Puis, plus rien. Je venais de constater que, si je ne parlais pas, je commençais à penser : ce qu’il s’était passé au boulot avec André, les boissons que j’avais prises, qu’il ne fallait pas que j’oublie de dire à Martine qu’elle aille à son rendez-vous, ce soir. J’avais toujours ce bruit de fond de paroles qui me berçait. Inconsciemment, ce bruit m’aidait à continuer dans mes pensées. Je pensais que, si elle me demandait ce qu’elle avait dit, je serais bien en peine de lui répondre.

Et, puis, je ne sais pas pourquoi, j’ai entendu : « On est arrivés ! » Nous entrâmes au restaurant.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :