« Rêverie »

Nouvelle balade en forêt imaginée par Francine à partir du fichier audio ! Bon après-confinement à tous ! 

✍🏻✍🏻✍🏻✍🏻✍🏻
Rêverie

Par cette belle journée du début de nos vacances d’été, le soleil tape fort. Après le repas familial – tomates mozzarella parsemées de feuilles de basilic et de persil, puis glace à la vanille – je décide de faire une promenade dans le bois, un peu plus loin sur la route. J’espère y trouver un peu de fraîcheur et de tranquillité.

Sur le sentier à l’orée de la forêt, je ferme les yeux et tous mes autres sens se réveillent. Je ressens la nature ; une douce brise me caresse le visage, quelques cheveux volent, évadés de mes barrettes. L’air a la senteur du commencement de l’été, mélange de blé fraîchement coupé et de fleurs de colza chauffées par le soleil.

Le brouhaha de la campagne en plein travail envahit mes oreilles. La moissonneuse fait des allers-retours dans le champ et les roues du tracteur collent sur le bitume de la route qui mène au silo voisin. Au loin, les beuglements des vaches cherchant un peu d’ombre dans leur pâture, sous les pommiers.

J’avance doucement sur le chemin forestier. Petit à petit, les bruits de la campagne sont remplacés par le gazouillis des oiseaux dans les arbres et le bourdonnement des insectes qui me tournent autour. Je perçois le clapotement d’un ruisseau qui se jette au loin dans un étang apprécié des pêcheurs du coin. J’entends le souffle d’un vent léger dans les branches et le bruissement de petits animaux, courant dans l’humus et fuyant devant moi.

Mon esprit est pénétré par cette douce cacophonie ; il vagabonde et rejoint un pays imaginaire. Je suis une exploratrice intrépide dans une forêt vierge. Les arbres ont des feuilles immenses et des fleurs magnifiques aux nuances infinies. Des volatiles aux formes étranges, des papillons géants et des animaux féériques jouent entre eux. C’est magique !

Soudain, des cris et des rires me sortent de ma rêverie ; je sursaute et reviens brutalement à la réalité. Mes enfants m’ont rejointe et courent autour de moi, avec de grands éclats de voix. J’ai besoin d’un petit moment pour saisir à nouveau mon environnement.

L’Amazonie, ce sera pour une prochaine fois !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :