Un geste

« Silhouettes », la deuxième séance du cycle « Entrée dans la narration » partait d’une vue d’ensemble, d’une foule pour aller vers un personnage en particulier. Au contraire, dans cette troisième séance, le personnage va apparaître en commençant par un détail, « Un geste ».

Ghislaine Tabareau-Desseux, animatrice de l’atelier, propose d’entrer dans l’histoire par une toute petite porte, par un geste, un peu comme par un gros plan au cinéma. Grâce à ce geste, le personnage (il ou elle) va commencer à apparaître, laisser percevoir un état intérieur. Il s’agira alors ensuite de raconter (au présent) quel choix fait le personnage, de décrire ce qu’il pense à ce moment-là. Sa décision est-elle anodine ou cruciale ?

Retrouvez, ces prochains jours, les récits imaginés par nos écrivants !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :