Bardadrac

« Bardadrac »*. Un mot-chimère, formé à partir de « barda » et de « bric-à-brac », inventé par Jacqueline, une amie de l’écrivain Gérard Genette, pour désigner le fouillis de son grand sac à main. 

C’est donc à partir d’un fouillis d’objets, bien ou mal rangés, que les écrivants vont situer leur récit pour aller vers un personnage. Après quelques temps d’écriture chronométrés, dédiés à lister des objets dans un espace habité (une pièce, un tiroir, etc.), puis à décrire un lieu, Ghislaine Tabareau-Dusseux, animatrice des Ateliers d’écriture À Mots croisés, invite les participants à tirer au sort un des objets listés et à l’intégrer à un nouveau récit. Celui-ci peut être construit du point de vue du narrateur ou du personnage et partir d’un objet pour dévoiler un souvenir, une habitude, un trait de caractère du personnage.

A suivre les récits de nos écrivants !

*

Bardadrac par  Gérard Genette

EAN : 9782020874632 

452 pages 

SEUIL (04/05/2006)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :