Correspondance entre Dann et L.


Nous démarrons la mise en ligne de nos « Lettres de vies » par la correspondance entre L., une collégienne de douze ans qui se pose mille questions sur la vie d’une personne âgée, et Dann, née juste neuf mois après la fin de la Seconde guerre mondiale ! Un point commun parmi d’autres, elles sont toutes deux nées aux Sables d’Olonne et jouent au piano ! 

On ne vous en dit pas plus ! Bonne lecture !

============================== Novembre 2020

Bonjour Madame, Monsieur,

Permettez-moi d’abord de me présenter : je suis une élève du collège Henri Barbusse, je m’appelle L. et j’ai 12 ans. J’habite à Bagneux, j’aime beaucoup le théâtre, la musique, la littérature, le dessin. Je vis assez bien le covid, mais les masques, c’est dérangeant. On fait une pièce de théâtre en collaboration avec le collectif 2222 et la question du projet est : « Pourquoi les vieux qui n’ont rien à faire traversent-ils toujours aux feux rouges ? » Dans cette pièce, on parle de la vieillesse. J’aimerais donc savoir comment vous vivez en étant une personne âgée.

Tout d’abord, je voulais savoir si ce n’est pas trop handicapant d’être une personne âgée ? Comment vous appelez-vous ? Quel âge avez-vous ? Dans quelle ville êtes-vous née ? Moi, je suis née aux Sables d’Olonne en Vendée. Etes-vous heureuse ? Moi, je suis heureuse. Avez-vous encore des rêves ? Est-ce que vu que vous avez une longue vie, donc beaucoup d’expérience ? Avez -vous réalisé vos rêves ? Avez-vous plus de difficulté à faire diverses tâches ? Comment avez-vous vécu le confinement ? Pendant le confinement, j’étais chez mon tonton et, pour passer le temps, je jouais du piano mais je m’ennuyais beaucoup ! Qu’est-ce que ça fait d’être à la retraite ? Etes-vous grand-parent ? Aimez-vous Bagneux ? Moi, j’aime bien Bagneux, ça va faire neuf ans que j’y habite. Quelle est votre destination favorite ? Est-ce que vous vous sentez plus sage que lorsque vous étiez plus jeune ? Quel travail faisiez-vous ? Est-ce qu’être une personne âgée change tout votre mode de vie ? Est-ce que on reçoit toujours des cadeaux à Noël quand on est une personne âgée ? Avez-vous déjà fait du théâtre ? Avez-vous aimé votre expérience ? Voulez-vous vous inscrire à notre projet de théâtre ?

Je vous souhaite une bonne lecture de mon mail ! J’espère bientôt avoir de vos nouvelles !

Bonne journée !

L.

============================== Décembre 2020

Bonjour L.,

Il y a bien longtemps que je n’avais pas écrit de lettre et c’est avec un grand plaisir que je prends la plume… ou plutôt mon ordinateur, puisque tout comme toi, je suis désormais convertie au numérique !

J’ai été vraiment ravie, en lisant ta lettre, de découvrir que, malgré notre différence d’âge, nous avons des points communs. Ah, d’abord, il faut que je te dise mon âge !

J’ai 75 ans, ce qui signifie, si tu calcules bien, que je suis née en 1945, l’année où la Seconde guerre mondiale s’est terminée. C’était à Amiens, une ville en Picardie qui a beaucoup souffert des bombardements. Mes parents ont fêté la victoire… et je suis née 9 mois après ! Ils m’ont appelée Danièle, mais je n’ai jamais aimé mon prénom, alors à 18 ans, je me suis autorisée à le changer. Et maintenant, tout le monde m’appelle Dann !

Comme toi, j’aime beaucoup la musique ; j’ai d’ailleurs recommencé à apprendre le piano à 60 ans. C’est l’avantage de la retraite : j’ai plus de temps et je peux refaire des choses que j’ai dû mettre de côté durant ma vie, quand je travaillais et que je m’occupais de mes deux filles. Depuis que j’habite à La Rochelle (pas très loin des Sables d’Olonne où tu es née) je chante dans une chorale Gospel. Je ne sais pas si tu connais, ce sont des chants afro-américains qui viennent de la période de l’esclavage. L’une des plus connues est « Oh happy day » , qu’on a mixé avec « I am happy » !!

Tu me demandes si je suis heureuse. Et bien , je dirais que « oui » ! J’ai un mari qui m’aime et avec qui je partage beaucoup de choses : la lecture, le scrabble , la gourmandise… On se chamaille parfois, mais c’est aussi ça la vie de couple : tu verras ! Tu as un petit copain? Peut-être que c’est déjà le cas, alors ? Ce qui me rend heureuse aussi, c’est de partager des moments avec mes filles, mes beaux-fils, et mes quatre petits-enfants, qui sont plus grands que toi. Ils ont tous déjà fêté leurs 18 ans ! Avec le covid, c’est difficile, on ne se voit pas aussi souvent qu’on le voudrait.

Nous avons, mon mari et moi, été atteints par le covid, mais de façon relativement bénigne, comme une grosse grippe, sans problème respiratoire. J’ai aussi eu deux cancers, dont je me suis très bien sortie. Je me considère comme chanceuse et je croque la vie intensément. La nostalgie du passé n’est pas mon fait, il faut savoir oublier les moments difficiles et profiter des petits bonheurs du quotidien. La retraite est là pour ça.

J’ai passionnément aimé mon métier d’assistante sociale. Je me suis sentie utile à aider des enfants malmenés par leurs parents, des femmes battues, des personnes âgées souhaitant être maintenues le plus longtemps possible à leur domicile. J’ai beaucoup donné et beaucoup reçu, pendant ces 35 années.

La retraite m’a donné envie de m’occuper enfin de moi et de me faire plaisir avec des activités plus légères, tout en me rendant utile au besoin. L’un de mes petits-fils est étudiant à La Rochelle. Nous partageons ses préoccupations, nous participons à la relecture de ses rapports de stage (en corrigeant notamment ses fautes d’orthographe). Il vient régulièrement dîner chez nous et repart… avec de la soupe dans une bouteille !

Un autre petit-fils est étudiant dans une école de cuisine à Bordeaux. Comme j’adore faire la cuisine et ne manque jamais Top Chef à la télé, nous discutons de ses menus à préparer et parfois expérimentons des plats lorsqu’il vient en week-end.

Tu vois, on ne s’ennuie pas forcément à la retraite. Garder le contact avec les jeunes empêche de vieillir trop vite et de s’appesantir sur ses petites douleurs.

Et puis les rencontres et les amitiés nées des activités sportives, artistiques et culturelles sont très enrichissantes. Au groupe marche et gym, j’entretiens ma forme sans l’ambition de faire un marathon ! Je monte sur un escabeau avec plus de prudence que lorsque je pratiquais la randonnée en haute montagne, il y a 30 ans !

Membre d’une chorale de 80 personnes, je m’éclate dans la dizaine de concerts que nous donnons chaque année. C’est, je crois, une forme de réalisation d’un vieux rêve, celui d’appartenir à une troupe produisant des comédies musicales. Tu n’as pas pu connaître mais, adolescente, j’adorais le Big Bazar de Michel Fugain.

J’ai encore des rêves, il faut toujours en avoir. Certains seront désormais difficiles à réaliser, comme celui d’aller en Argentine et d’y apprendre avec un professionnel, le tango, une danse qui me fascine. Mais restons lucide !

Alors oui, je suis à la fois plus sage car les expériences de la vie donnent du recul, et aussi moins sage n’ayant plus rien à prouver à mon âge et pouvant me lâcher totalement.

Tu vois, dans ma tête, je ne suis pas une personne âgée, mais quand je me regarde dans la glace…un peu quand même ! D’ailleurs, Cristina Cordula, la grande prêtresse du relooking à la télé, est là pour livrer ses conseils de vêtements « non mémérisants ».

J’adore voyager. Nous sommes déjà allés en Laponie, dans les pays nordiques, au Vietnam, au Mexique, aux USA, entre autres. J’espère encore profiter de quelques destinations moins lointaines que dans le passé. J’aimerais retourner en Italie, pays dont j’aime la langue chantante ce qui m’a motivée pour l’apprendre, depuis cinq ans, dans un groupe d’adultes.

Quelle langue apprends-tu au collège ? Je suis ravie que tu aimes la littérature, c’est si rare dans les jeunes générations. Que lis-tu? Quelles musiques écoutes-tu ? Que joues-tu au piano? Moi, j’aime autant le jazz que Bach, Mozart et Chopin, ainsi que Nougaro, Maurane et Grand Corps Malade.

C’est un bonheur, aussi pour les anciens de s’intéresser aux disciplines artistiques et bien plus sympa que de rester sur un canapé devant la télé.

Mais tu n’en es pas là!

A 12 ans, toute ta vie est à inventer avec tous les projets possibles et c’est magnifique.

As-tu déjà des envies professionnelles? Parle-moi aussi de ta famille.

Ta question sur le fait de recevoir des cadeaux de Noël à mon âge m’a fait sourire. Je dois te dire que je ne crois plus au Père Noël ! Et très sincèrement je n’aime pas le côté commercial de cette fête. Je ferai quand même des cadeaux à mes petits-enfants, mais je ne veux plus en recevoir même si mes enfants ne respectent pas toujours la consigne.

Cette année, nous avons décidé d’inviter des amis vivant seuls. C’est cette chaleur-là que nous apprécions avant tout. Et pour clore l’année, nous aurons le bonheur d’accueillir enfants et petits-enfants chez nous.

Je te souhaite une jolie fin d’année et me réjouis de te lire à nouveau et peut-être te rencontrer dans ce beau projet théâtral dont j’adore le titre ! Parce que « j’ai plein de choses à faire et que je traverse parfois au feu rouge « !!!

Bises virtuelles 

Dann

============================== Janvier 2021

Bonjour Dann,

J’ai beaucoup apprécié votre lettre.

Je suis ravie de vous écrire une nouvelle fois et de répondre à vos questions.

D’abord OUI ! Je connais la chanson « Oh happy day  » et d’ailleurs je l’aime beaucoup.

Non, je n’ai pas de petit copain ! Moi aussi j’aime beaucoup partager des moments avec ma famille.  J’espère que toutes les personnes que vous avez aidées en tant qu’assistante sociale sont heureuses maintenant.

Mon rêve serait de faire le tour de monde avec les gens que j’aime le plus. Par la même occasion, apprendre de nouvelles langues et cultures qui s’éloignent de ce que je connais déjà.

Mon deuxième rêve est de devenir une grande dessinatrice !

Mon dernier rêve et que toute ma famille soit en bonne santé et ne parte pas trop tôt…

J’espère que vous allez pouvoir réaliser votre rêve et être la reine du tango !

En parlant de famille, la mienne et assez compliquée… Alors, tout d’abord, j’ai deux parents, deux frères et une sœur. Mes deux parents se sont séparés lorsque j’avais 3 ans, mais je l’ai très bien vécu car je ne comprenais pas vraiment tout ce qui se passait. Ma maman est donc avec un homme qui avait déjà cinq enfants. Puis, ils ont fait un enfant. Je vis donc dans un appartement avec sept frères et sœurs (une de mes sœurs a déménagé chez mon père et deux des enfants de mon beau-père vivent chez leur maman).

Un week-end sur deux, je vais chez mon père et je m’amuse beaucoup. J’habite alors juste au-dessus d’une librairie. Les livres que je lis et que je préfère sont « Les ailes d’émeraude » et « Trylle » (je vous conseille « Les ailes d’émeraude », c’est très intéressant et on se plonge directement dans le livre). Je lis également des mangas.

Je faisais du piano avec une option au collège que je fais qui est la CHAM (c’est du chant). Mais à cause du Covid, ils ont arrêté le piano.

Au collège, j’apprends l’anglais et j’ai choisi comme option l’italien, car je suis italienne, mais on ne m’a jamais appris la langue.

Je n’écoute pas beaucoup de musique particulière, j’écoute souvent les musiques en tendance.

J’adore la cuisine ! C’est vraiment un moment où je laisse libre cours à mon imagination. Moi aussi, est-ce que je pourrais avoir de la soupe, s’il vous plaît ? J’adore la soupe aux légumes verts !

J’espère vous écrire une nouvelle fois, ou vous voir mais le Covid l’empêche, c’est dommage…

J’ai adoré vous écrire et vous lire !

Bises virtuelles 😊

L.

============================== Février 2021

Coucou L.,

Je suis ravie de lire ton gentil courrier et de te connaître ainsi davantage.

Il apparaît que tu as une « belle âme » et une aptitude au bonheur, attachée que tu es à ta famille, au partage et à l’envie de faire plaisir. Comme je te comprends!

Tu as finalement une bien grande famille et la cohabitation n’ est peut être pas toujours facile mais il me semble que tu t’en tires bien, probablement grâce à tes racines italiennes.

Comment se sont passées pour toi les fêtes de fin d’année? Nous avons eu la chance d’accueillir plusieurs jours enfants et petits enfants, nous étions douze. Cela dépassait un peu les conseils anti-covid, mais comme six personnes sur douze avaient déjà été touchées, nous avons triché un peu. J’ai passé beaucoup de temps aux fourneaux, mais j’avais anticipé avec la préparation de 12 litres de soupes variées, et de terrines diverses, poisson, viande et foies de volaille. Tout le monde a été super et a participé. Nous avons beaucoup ri, chanté (mon gendre était venu avec son matériel karaoké) et les plus jeunes ont dansé. Mais il n’y avait malheureusement pas de danseur de tango… La maison nous a semblé bien vide quand tout ce petit monde est reparti.

Ce mois de janvier est un peu tristounet, alors je fais de la confiture d’oranges pour la famille et j’invite souvent à déjeuner des amies seules, à qui l’isolement pèse plus encore en ces périodes compliquées.

La lecture reste un bon loisir pour échapper au quotidien morose. Je ne connais ni les Ailes d’Emeraude » ni « Tryll » mais tu me donnes envie de les découvrir.

Je pense à un livre qui pourrait te plaire « La Tresse » de Laetitia Colombani, paru en livre de poche. Un beau message d’espoir et de solidarité à travers le destin de trois femmes aux quatre coins du monde.

Comment vas-tu t’occuper pendant les vacances de février?

Tu rêves de devenir dessinatrice. Parle-moi de ce que tu aimes réaliser , noir et blanc, couleur, dans quel style? Si tu en as envie j’aurais plaisir à recevoir un dessin de ta main.

Est-ce que tu connais l’Italie? y as-tu encore de la famille? y vas-tu parfois en vacances? Moi j’adore ! Je connais Venise, Naples et la côte amalfitaine. E bellissima !

Il est 19 heures. Réglisse, ma chatte siamoise vient s’asseoir en face de moi dans la cuisine, comme tous les jours à 12 h et 19 h et me fixe intensément pour me signifier qu’il est l’heure du repas dans l’espoir de bénéficier d’une petite gâterie. Au menu, une soupe verte comme tu les aimes, au cresson. Dommage que je ne puisse t’en faire profiter, ce n’est pas très pratique par colissimo !

Gros bisous Laula, à bientôt

Dann

PS : Oublié de te raconter une anecdote récente qui va te faire sourire, sur le troisième âge et le monde connecté.

Mon mari devait se rendre à l’hôpital pour une petite intervention chirurgicale. Nous partons donc en voiture, lui au volant. Arrivés devant l’hôpital, il descend rapidement et je me glisse à sa place pour reprendre le volant et venir le rechercher quelques heures plus tard. Je roulais et soudain, je vois apparaître sur le tableau de bord : « La clé ne se trouve pas dans votre véhicule ». Mon mari avait gardé la clé dans sa poche, ce qui signifiait que si je m’arrêtais ou calais , je ne pouvais plus redémarrer. Panique à bord ! Je me voyais déjà caler dans un carrefour avec un automobiliste énervé derrière moi, à qui je dirais :  » Désolée, je n’ai pas la clé de la voiture ». J’imaginais sa réaction : voleuse, état d’ébriété ou Alzheimer ? ! Bref tout s’est bien terminé, je me suis arrêtée chez une amie, quelques kilomètres plus loin. J’ai laissé ma voiture devant chez elle et nous sommes allées récupérer mon mari … et la clé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :