« Mon bureau et ses trésors »

Dans le premier jeu d’écriture, Danielle a choisi un objet. Elle le fait vivre ensuite dans le deuxième jeu d’écriture. Il est tout à fait saisissant de constater comment un récit peut facilement être enrichi par des personnages, des émotions. Bonne lecture !

Jeu d’écriture # 1 – Le descriptif

Le bureau est campé devant la porte-fenêtre. 

Sur le bord gauche, sous un plastique, quelques billets et pièces étrangères, souvenirs de voyages lointains. Toujours à gauche, en haut du plateau, une pile de petits carnets attendent des notes, peut-être secrètes.

L’ordinateur trône devant deux pots à crayons colorés, où s’entassent stylos, coupe-papiers, ciseaux, crayons de bois. 

Devant un écritoire rempli de reçus, notes et cartes de visite, une petite mappemonde invite au voyage, à côté d’un sous-verre de raphia, n’attendant qu’un mug de thé.

A droite du bureau, une lampe, faite de deux tiges de fer surmontées d’un carré lumineux, éclaire un fouillis de papier.

A côté, une boîte en fer jaune, surmontée de deux petite figurines représentant un couple de jardiniers, renferme des trombones.

Jeu d’écriture # 2 – Faire vivre un personnage dans le descriptif

Je m’assieds sur le fauteuil recouvert d’un tissu jaune. Le bureau est campé devant la porte-fenêtre.

Sur le bord gauche, sous un plastique, quelques billets et pièces étrangères, souvenirs de voyages lointains : Afrique du Sud, Madagascar. Toujours à gauche, en haut du plateau, une pile de petits carnets attendent des notes, peut-être secrètes. A chaque départ en vacances, j’en glisse un dans mon sac à dos, convaincue de tenir un carnet de voyage.

L’ordinateur, qu’il me faut brancher pour consulter mes mails, trône devant deux pots à crayons colorés, où s’entassent stylos, coupe-papiers, ciseaux, crayons de bois. Il faudra quand même un jour que je me décide à faire le tri.

Devant un écritoire rempli de reçus, notes’et cartes de visite, une petite mappemonde, cadeau de ma fille, invite au voyage, à côté d’un sous-verre de raphia, n’attendant qu’un mug de thé, ma boisson préférée de fin d’après-midi en hiver.

A droite du bureau, une lampe, faite de deux tiges de fer surmontées d’un carré lumineux, éclaire un fouillis de papier, que, chaque jour, je me jure de ranger !

A côté, une boîte en fer jaune, surmontée de deux petite figurines représentant un couple de jardiniers, renferme des trombones.Un souvenir remonte à la surface… Michèle me l’avait offerte quand j’avais rejoint le service Communication. En ce temps-là, on s’aimait encore…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :