Une journée …

Point d’orgue de la saison 2020-2021, un atelier A Mots croisés hors les murs… dans un lieu riche en histoire : le Moulin de Villeneuve* à Saint-Arnoult-en-Yvelines où Louis Aragon et Elsa Triolet ont emménagé en 1951 et où ils ont écrit quelques-unes des plus belles pages de la littérature française du XXe siècle. Inextricablement, leurs œuvres se croisent et se répondent, s’allient et se prolongent.

Nos écrivants ont visité la maison-musée, restée intacte à leur décès, et ont pu découvrir plusieurs bibliothèques (plus de 30.000 volumes !), les objets de leur quotidien, des œuvres d’art ayant appartenu au couple. Ils se sont ensuite recueillis sur la tombe des deux écrivains, au pied de deux grands hêtres où une musique est diffusée en permanence : la Sarabande de Bach.**

C’est au « Bal parquet » que le groupe s’est ensuite retrouvé pour un atelier d’écriture, animé par Virginie, autour des poèmes des deux écrivains – certains poèmes étant plus connus que d’autres puisqu’ils ont été interprétés par Léo Ferré, Jean Ferrat ou Barbara. Portés par la magie du lieu et séduits par les mots d’Elsa Triolet et de Louis Aragon, nos écrivants se sont lancés, avec passion, dans l’écriture.

Pour amplifier leurs écrits, nous vous proposons d’aller à la découverte de leurs poèmes … en écoutant l’audio ! Laissez-vous porter par les voix de Danielle, Michel, Francine, Carmen, Annie, Laurent, Anne, Maximilien. Pénétrez leurs univers, goûtez à des ambiances très différentes les unes des autres, laissez-vous bercer par les rythmes, les mots, la musique. Bien sûr, vous pourrez aussi lire leurs poèmes, ces prochains jours !

https://soundcloud.com/maximilien-petit-87085424/elsa-triolet-aragon-a-mots

===

* Plus d’infos https://www.maison-triolet-aragon.com

** On peut lire sur la tombe cette phrase d’Elsa Triolet, tirée de la préface de leurs Œuvres romanesques croisées :

« Quand côte à côte nous serons enfin des gisants, l’alliance de nos livres nous réunira pour le meilleur et pour le pire dans cet avenir qui était notre rêve et notre souci majeur, à toi et à moi. La mort aidant, on aurait peut-être essayé, et réussi à nous séparer plus sûrement que la guerre de notre vivant, les morts sont sans défense. Alors nos livres croisés viendront, noir sur blanc la main dans la main s’opposer à ce qu’on nous arrache l’un à l’autre. ELSA »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :