« L’instant »

Cette année encore, la Ville de Bagneux a lancé un concours, dans le cadre du Printemps des Poètes 2022 sur le thème de l’Éphémère. Parmi tous les envois, cinq poèmes viennent d’être sélectionnés pour affichage à la mairie – dont celui d’Alexandre Perrot, un écrivant d’A Mots croisés !

Nous vous laissons tout au plaisir de découvrir sa création. Bravo, Alexandre !

L’instant

A l’aube, les clochers sonnent,

Le corps lourd, je frissonne.

Lourd de ce quotidien je m’étire

Au milieu du silence brisé par la pluie.

Dans l’embrasure de la fenêtre, coulent des perles d’eau

Qui s’immiscent et se dissipent

Pour finir ruisselant sur mon front vieilli par le temps,

Vieilli par la vie.

Alors arrive un rayon de bonheur,

Tout me paraît plus beau, tout devient sens,

A travers la brume, le chant des oiseaux, une fleur

Et mon corps, ce corps devenu léger, devient conscience.

Puis l’espace d’un soupir, le rayon disparaît

Tout redevient morne en ce début de journée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :