« Alpha »

Prêt à suivre Adélaïde ? Son récit fantastique va vous entraîner auprès de Lucy, une héroïne très singulière qui va très certainement vous fasciner ! Bonne lecture ! 

Alpha

Lucy bondit sur ses pieds. Les regards se posèrent sur elle, des yeux hostiles, bourrés de testostérones. Mais elle n’avait plus le choix, agir était urgent.

– Mat, moi je te défis.

Le ton était officiel et l’atmosphère s’épaissit soudainement. Lucy eut des difficultés à respirer. Pour se calmer, elle prit le temps de se rappeler pourquoi elle faisait ça. La meute allait mal, la meute allait mourir.

– Toi ?! finit par répondre Mat avec dédain.

Avec ce seul mot, elle compléta la phrase mentalement, en enlevant les insultes probables. « Toi, petite femmelette, tu me défies, moi un loup-garou alpha, pour qui te prends-tu ? » A leurs yeux à tous, elle n’était que ça une femme et de ce fait, invisible. Pas faible, en tant que louve-garou son corps était fort et résistant. Mais tant qu’elle n’avait pas de compagnon loup, elle n’avait pas de réelle position dans la meute.

– Tu refuses ? continua-t-elle sans se démonter.

Lucy savait qu’il ne pouvait pas décliner sans déclarer forfait, elle avait vérifié les lois. Mat sourit et l’invita d’un geste sur le tatami rouge et jaune.

– Je t’en prie, viens !

Il n’y avait pas l’once d’un doute dans cette phrase, juste un problème à régler rapidement. Il ne savait pas ce qu’elle avait mis en place pour se préparer à ce moment. La meute s’était désagrégée, en sombrant peu à peu dans la violence depuis que Mat était là. Lucy avait espéré quelques mois que la situation s’arrange, que quelqu’un se révolte, avant de comprendre que c’était à elle de faire changer les choses, en cessant d’espérer que les autres le ferait à sa place.

Elle se plaça détendue sur le sol ferme et rebondi. Elle prit une posture de défense pas très efficace, celle d’une débutante. Le sourire de Mat réapparut devant sa pose. Et elle lui rendit son sourire. Mat s’élança vers Lucy de sa rapidité surhumaine, elle se contenta d’un pas de côté tout aussi rapide et l’observa passer devant elle, emporté par son élan. Elle en profita pour lui asséner un coup dans les côtes. Un craquement répondit à son geste. Et une côte de cassée !

Mat se retourna incrédule et courroucé. Il n’allait tout de même pas laisser une femelle prendre la tête de la meute. Très vif, il fit pivoter son corps et tenta un crochet du droit. Lucy l’évita in extremis.

Mat s’éloigna de quelques mètres. Comment avait-elle fait pour éviter ses coups, celle-là ? Il était rapide, il le savait. Il était plus fort que tous les loups de sa meute. C’est pour ça qu’il était l’alpha et qu’il les dirigeait tous. Ça l’avait fait rire quand Lucy l’avait défié. Elle ne participait jamais aux entraînements. Elle n’avait jamais un mot plus haut que l’autre.

Il l’examina alors pour la première fois depuis le début. Ses muscles déliés et toniques, son air résolu : une louve qui savait ce qu’elle faisait. Mais lui avait l’expérience. Il allait lui montrer. Mat prit une grande inspiration et se calma. Puis il feinta à droite, à gauche, et lui décocha un coup de pied. Il lui toucha la cuisse. Sans lui laisser le temps de récupérer, il enchaîna les attaques, testant son niveau de combat. Il était bon, mais un peu scolaire. Sûrement des exercices d’arts martiaux divers et récents. Mat avait pourtant senti qu’il ne la contrôlait pas comme les autres, mais Lucy ne disait rien, ne protestait pas, semblait obéir, il ne s’était donc pas méfié. Son maître lui avait pourtant dit : « Il faut se méfier de l’eau qui dort ».

Ce n’était pas bien grave, maintenant qu’il avait senti son niveau et ses faiblesses, il n’allait en faire qu’une bouchée de cette traînée. Mais il la garderait vivante, elle serait entièrement à sa disposition. Ça serait un excellent exemple pour les autres membres de la meute. Ils verraient ce qu’il en coûtait de le défier. Alors qu’il faisait défiler dans son esprit les punitions qu’il infligerait à Lucy, Mat n’eut pas le temps de réagir quand il remarqua du coin de l’œil la pointe du pied qui s’approchait de son visage.

Ben contempla Mat s’effondrer. Il avait entendu le craquement de sa nuque alors que le pied délicat et précis de Lucy lui atteignait le visage. Le coup était fatal pour un être humain pensa-t-il, pas pour un loup-garou. Mais Lucy ne laissa pas à Mat le temps de se remettre. Ben, horrifié, la regarda arracher la tête de Mat, arrosant de sang chaud par la même tous les loups les plus proches, Ben y compris. Elle tint la tête dégoulinante de sang quelques secondes pour permettre à tout le monde de bien la voir, puis elle la lança au fond de la salle, loin du corps. Ben se reprit, après tout, le défi était un combat à mort, et Mat le méritait bien. Lucy, elle, avait l’air nauséeuse et peinait à reprendre son souffle. Les gouttelettes de sang la recouvrant mettait en valeur malencontreusement son teint blanchâtre.

Et Ben lui respira enfin. Il était libre ! Les nœuds présents dans son estomac depuis que Mat avait pris la tête de la meute commencèrent à se détendre. Il étudia Lucy sur le tatami soumettant un à un tous les loups d’un seul regard. Le regard de l’alpha.

Quand ses yeux passèrent sur lui, il s’empressa d’incliner la tête et de montrer sa nuque. Il avait hésité pendant des mois, lui, à affronter Mat. Mais il n’avait pas osé, il avait trop peur de mourir. Il ne s’était pas rendu compte que Mat, avec sa perversité, était déjà en train de le tuer.

Ce n’était plus une meute de loups-garous, mais une meute de moutons prêts à être mangé par le loup. Sauf Lucy. Elle avait résisté, elle. En silence d’abord et action maintenant.

Ben la détailla. Des sentiments contradictoires le traversaient. L’admiration de ce qu’elle avait accomplie, la honte de n’avoir rien fait, la jalousie de ce qu’elle était. Et l’apaisement aussi. Il le savait, elle prendrait soin d’eux, elle soignerait les blessures de la meute, elle leur redonnerait de la force.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :