« Un jardin dans la nuit » suivi de « Une pluie d’étoiles »

Il y a des nuits remplies de sommeil, des nuits peuplées d’angoisses, des nuits gorgées de désir, et puis il y a des nuits comme celles que nous raconte Danielle.

Un jardin dans la nuit

Ma mère m’envoyait toujours, la nuit tombée, chercher du laurier au fond du jardin. C’était, disait-elle, pour me guérir de la peur qui me faisait, chaque soir, regarder sous mon lit s’il n’y avait personne. Alors, m’armant du peu de courage que j’avais, je traversais la salle à manger et le salon, descendais le perron, dans le noir, en chantonnant. Je m’engageais dans l’allée sombre, redoutant chaque bruit, pour atteindre enfin le laurier. J’arrachais vivement quelques feuilles, et rentrais dans la maison en courant. Il faut croire que le remède a été efficace, car je n’ai plus peur la nuit !

Une pluie d’étoiles

Les senteurs de thym et de lavande prennent possession de la nuit provençale. Les cigales se sont tues. Je déroule la couverture et m’allonge sur la terre encore chaude du soleil du jour. Je croise les bras sous ma tête, et lève les yeux vers la voie lactée. Cette nuit, les étoiles vont tomber du ciel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :