Correspondance entre Geneviève, E. et J.


Voici un échange de lettres pas comme les autres ! Geneviève qui aurait fêté ses 100 ans, en septembre 2020, répond aux questions de deux copains de 12 ans, engagés dans l’activité théâtre, mais pas que ! 

================== Novembre 2020

Salutation au groupe de A mots croisés, 

Nous nous appelons E. et J. , nous avons 12 ans. Nous sommes au collège Henri Barbusse et nous participons à l’activité théâtre.

Nous collaborons avec le collectif 2222.

Aujourd’hui, nous voudrions vous poser quelques petites questions : Est-ce dur de vivre la vieillesse ? Mangez-vous bien à votre envie ? Fêtez-vous encore la chandeleur ?

Nous vous remercions d’avance.

Au revoir, bonne journée.

E. et J.

=================== Décembre 2020

Cher E. et cher J.,

Dans votre lettre, dont je vous remercie, vous vous adressez  à une personne d’un âge certain. J’ai donc pensé que vous seriez peut-être intéressés de connaître les réponses qu’auraient pu vous donner ma mère – qui aurait dû fêter ses 100 ans, en septembre dernier. 

Comme je l’ai accompagnée dans ses dernières années de vie, ses mots, ses émotions, ses craintes, ses joies, ses peines sont encore très présentes dans ma mémoire. Je lui laisse la parole.

Bonjour les enfants,

Je m’appelle Geneviève. En un siècle, il s’est passé beaucoup de choses dans ma vie. Le pire moment fut la destruction de ma maison par une bombe, en 1945. Mais, je vais me concentrer sur ces cinq dernières années pour répondre à votre première question. 

Est-il dur de vieillir ? En fait, comme on ne devient pas « vieux » du jour au lendemain, c’est très bien, on a le temps de s’habituer. On apprend à s’adapter, à se réorienter à tous âges. J’adorais nager et traverser la Seine à votre âge. Cela n’était pas interdit comme maintenant. Inutile de vous dire qu’à 90 ans, c’est un bon souvenir ! Je n’essaierai pas de le refaire. Maintenant, je trottine avec ma canne. Je n’aime pas trop quand ma fille sort le fauteuil roulant pour m’emmener voir une expo ou le Tour de France. Pourtant, elle a raison. Mes jambes ont du mal à me tenir. Je perds l’équilibre, mais pas la tête ! Et, puis, quand, on part en voyage, j’apprécie d’être chouchoutée par les personnels d’accueil de voyageurs à mobilité réduite. Ce qui est dur, c’est d’accepter. Ce qui est dur, c’est de se dire,  « Et l’année prochaine, comment je serai ? ». 

Vous vous interrogez sur mon appétit. Je mange bien, équilibré comme depuis toujours, mais en quantités raisonnables, surtout le soir. Je cuisine léger. De temps à autre, je m’offre une belle tranche de foie de veau. C’est riche en vitamine A et bien meilleur que l’huile de foie de morue qu’il me fallait boire quand j’étais petite pour prévenir du rachitisme ! J’ai la chance d’avoir de bonnes dents, alors je continue de croquer, chaque midi, un petit carré de chocolat aux noisettes !

Quant à la Chandeleur, bien sûr, que je la fête – comme toutes les autres fêtes d’ailleurs ! Pour moi, toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver en famille, pour manger de bons petits plats faits maison (je n’aime pas les congelés, trop fades pour moi), boire une coupette et puis, les fêtes, elles rythment l’année ! On voit mieux le temps passer. Pour en revenir à la Chandeleur, non seulement je fais ma pâte à crêpes (je pourrai vous passer ma recette, plus de 70 ans de pratique !), mais je les fais sauter avec une pièce dans ma main gauche !!! Rituel incontournable ! Entre nous, je dois avouer que je ne suis pas devenue riche, mais j’ai plaisir à cultiver la tradition !

Vous voyez, je suis très âgée, 95 ans, mais je vis seule chez moi, avec mon bracelet de télé-alarme. Il y a cinq ans, j’ai  déménagé sur Bagneux, près de ma fille, après le décès de mon mari. Je suis bien ici. Des fois, je prends le bus avec ma fille, juste pour me rappeler ma jeunesse. Mais je ne traverse jamais l’avenue Pasteur au feu rouge ! Je suis bien trop vieille et branlante ! Je ne veux surtout rien me casser. A mon âge ! Je veux conserver longtemps ma bonne santé, continuer de faire ma cuisine, mon ménage, à mon rythme. Ce qui est bien appréciable, c’est d’être entourée ! De ne pas être enfermée dans une maison de retraite ! Ah, ça non, je n’irai JAMAIS là-bas !

===

Voilà, E. et J., des réponses à vos premières questions. Pour la petite histoire, Maman a passé seulement quelques jours en maison de retraite après qu’elle soit subitement tombée malade. Fort heureusement, elle n’en a pas eu conscience.

Maman aurait été ravie de vous rencontrer et de discuter avec vous. On rajeunit au contact des jeunes ! Ils nous boostent par leur regard nouveau sur le monde. Sûr qu’elle aurait été curieuse de savoir quels sont vos rêves. Car en fait, vous avez tout ce qu’elle n’avait pas à votre âge : vous vivez dans un pays en paix, vous ne connaissez pas la faim et le rationnement, vous avez l’électricité et un certain confort matériel, l’éducation est facilitée … Alors, dites-nous quels sont vos projets d’avenir ? Vous aimez le théâtre, pourquoi ? Vous avez d’autres passions ?

À très bientôt et passez de bonnes fêtes !

Nous vous embrassons,

Geneviève (et sa fille, Annie)

==================== Janvier 2021

Bonjour Geneviève et Annie,

Tout d’abord, merci d’avoir répondu à mes questions.

Geneviève, bien que je ne connaisse rien à l’horreur de la guerre, votre histoire m’a ému. 

Je suis content de savoir que vous mangez équilibré et à votre faim.

J’ai une nouvelle question : à quoi sert un bracelet de téléalarme ?

Mes autres passions sont : la lecture, les romans fantastiques, les BDs, les mangas, jouer aux Lego, la mythologie et les planètes.

J’aime le théâtre car il me permet de m’exprimer et de me dépenser.

Pour l’instant, je n’ai pas de projet d’avenir.

Certes, nous vivons dans un pays en paix, sans guerre, mais la France n’a toujours pas signé le traité de ratification d’armes nucléaires. De plus, 152 féminicides en 2019 et 97 en 2020, ainsi que les violences policières envers les personnes noires me font penser que notre pays n’est pas complètement en paix.

Certes, nous pouvons aller à l’école plus facilement, cependant l’accès à l’éducation n’est pas simple pour tous. Les élèves en situation de handicap ont plus de difficultés et ne sont pas assez accompagnés. De plus, les enfants dont les parents sont présents pour les aider auront moins de difficultés. Et la culture nécessaire à leur épanouissement est transmise en partie par les parents et l’entourage.

Bonne journée et à bientôt,

E. 

================== Février 2021

Bonjour Evan, 

Très heureuse d’avoir de tes nouvelles. Merci, E. ! 

J’ai comme l’impression que tu es un jeune homme déjà très engagé et très au fil de l’actualité. Ta mise en perspective de la situation que j’ai vécue jeune (la 2e guerre mondiale) et celle que tu vis, que nous vivons aujourd’hui, est très intéressante. Tu as tout à fait raison, beaucoup de nos sociétés sont en proie aux discriminations, aux violences, et j’en passe. Je vois que tu portes un regard pointu sur notre époque. Moi, je ne serai malheureusement plus là pour voir si le monde ira mieux demain… c’est bien si tu ne restes pas indifférent à ces problématiques et si, peut-être, tu t’engages pour lutter contre l’une ou l’autre des dérives actuelles.

Avant de te laisser, je reviens sur ta question « Qu’est-ce qu’un bracelet de téléalarme ? ». C’est un médaillon monté sur un bracelet ou sur un tour de cou relié à un système de télésurveillance. Si j’appuie sur le bouton central du médaillon (en cas de chute, de malaise, etc.), la centrale d’écoute est alertée. Un téléopérateur m’appelle immédiatement pour savoir ce qu’il m’arrive via un matériel particulier (un boîtier installé à côté de mon téléphone fixe) avec micro/haut-parleur permettant de communiquer à distance. C’est très pratique, rassurant et efficace. Par deux fois, je suis tombée au fond de mon jardin quand j’habitais encore en pavillon. Les pompiers ont été prévenus et m’ont secourue. C’est bien utile quand on n’a pas de portable ! Ça le remplace un peu !

Il ne me reste plus qu’à te souhaiter une vie au moins aussi longue que la mienne et surtout bien remplie ! Sois courageux et protège-toi bien !

Au revoir !

Geneviève 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :